top of page
Rechercher

Le mécanisme d'immobilisation passive des membres du cheval : les postérieurs.

Cheval Ta Race


La semaine dernière nous avons vu le mécanisme d'immobilisation passive des membres antérieurs du cheval. Aujourd'hui, je vous propose de regarder comment ce mécanisme fonctionne au niveau des postérieurs !



Nous avons tous déjà vu un cheval faire ça, il tend sa hanche vers le haut, bloque le postérieur gauche ou le postérieur droit et laisse l'autre se replier, pince du sabot (partie avant) au sol. Puis en général il se met à somnoler.

Pour l'anecdote, mon cheval a essayé de faire ça hier pendant son parage et autant dire que ça n'a pas marché haha ! En revanche il a clairement manqué de me tomber dessus...


Mais que se passe-t-il exactement pour que le cheval puisse ainsi verrouiller son articulation au point de pouvoir y laisser tout son poids sans faire un gros effort ?


Le cheval utilise pour ce faire deux particularités anatomiques: 1 : le mécanisme patellaire, qui permet à la rotule de s'accroche sur le bord médial de la trochlée fémorale grâce au ligament patellaire médial 2 : l'appareil réciproque, qui permet au grasset et au jarret de se mouvoir simultanément. De cette façon, si le grasset est fixé, le jarret l'est aussi.



Le cheval alterne régulièrement un postérieur puis l'autre pour reposer ses jambes alternativement.


Nous verrons en détail l'appareil réciproque dans un prochain article, mais pour en savoir plus vous pouvez déjà vous rendre sur le lien ci -dessous :

Comments


bottom of page